Spécialiste des systèmes d’information en milieu judiciaire ou juridique (Legal Information Systems Specialist)

Bamako, Mali
Apply by 27 January 2017
Mid-level , Full-time staff position
Posted on 27 December 2016

Job Description

Nature et durée du contrat :

Le contrat proposé est un contrat d’expert national, accessible à tout citoyen d’un Etat membre de la CEDEAO et conclu pour une durée d’un an renouvelable.

Objet du poste :

Le projet Justice au Mali (Mali Justice Project - MJP) s’inscrit dans le cadre de l’objectif de développement « renforcement de la confiance des citoyens dans l’Etat » de la stratégie pays de l’USAID et de la Security Governance Initiative pour le Mali. Sa mise en œuvre a été confiée en décembre 2015 au cabinet Checchi and Company Consulting.

Le MJP comprend trois composantes :

  • Améliorer la gestion, la redevabilité et la pérennité des institutions du secteur de la justice ;
  • Faciliter l’accès à la justice en formant des conseillers juridiques et en instituant des cliniques juridiques ;
  • Lutter contre la corruption le long des corridors commerciaux Sikasso-Koury et Sikasso-Hèrèmakono.

Axé sur la justice, le projet concerne les justices formelle et informelle, la résolution des conflits, l’accès au droit, la lutte contre la corruption en améliorant la capacité du gouvernement à répondre aux besoins de Justice des citoyens maliens.

Pour améliorer la capacité de pilotage de la Direction nationale de l’administration de la justice (DNAJ) du Ministère de la Justice du Mali, le MJP lui apporte son concours dans l’élaboration, l’acquisition et l’apprentissage d’un système d’information robuste et efficace.

L’accent doit être mis sur le lien à établir entre le centre (DNAJ) et la périphérie (Cours d’appel et Tribunaux de Grande Instance) et sur le déploiement de progiciels de gestion des ressources humaines budgétaires, judiciaires robustes et compatibles avec les programmes développés par ailleurs par les coopérations de l’Union Européenne, du Canada, des Pays-Bas ou du PNUD.

L’évaluation en 2016 de la DNAJ elle-même ainsi que d’un échantillon de 11 juridictions forme la base de la coopération avec la DNAJ pour améliorer le système d’information de cette direction centrale et au niveau local, essentiellement grâce à des progiciels à mettre en place, à des postes de travail en réseau et à une source durable d’énergie (panneaux solaires).
Pour surveiller la bonne utilisation des procédures, des logiciels et du matériel nouvellement installés, le MJP assistera le Service d’inspection de la magistrature (ISJ) dans la mise en œuvre d’inspections.

Description du poste :

Mission générale

Le Spécialiste de l’informatique de gestion en milieu judiciaire ou juridique a pour mission de développer un système d’information fonctionnel et fiable entre la DNAJ et les autres institutions du secteur de la justice, en particulier les juridictions, et de leur apporter une assistance technique en matière d’informatique de gestion en réseau.

Il déploie son action en étroite collaboration avec les 5 autres spécialistes de programme du MJP composante 1 (greffes, ressources humaines, gestion financière, formation, questions juridiques) et en lien technique constant avec les autres coopérations internationales intervenant sur le système d’information.

Responsabilités et taches particulières

  • Elaborer, en lien les services concernés, un schéma directeur applicable aux applications informatiques de la DNAJ et des services judiciaires et veiller à sa mise en œuvre ;
  • Contribuer à la définition de l’architecture ministérielle en matière de signature électronique, de dématérialisation, d’échanges inter-applicatifs et d’archivage électronique et, dans ce cadre, définir et mettre en œuvre la stratégie de la maîtrise d’ouvrage de la DNAJ dans ces domaines ;
  • Participer aux échanges avec les partenaires internes ou externes au ministère de la justice pour la prise en compte dans les progiciels métiers des évolutions nécessaires à des échanges inter-applicatifs ;
  • Dresser l’inventaire des matériels informatiques (ordinateurs, imprimantes, fax, téléphones) des juridictions et des directions centrales coopérées ;
  • Dresser l’inventaire des impacts fonctionnels et/ou techniques résultant des évolutions législatives et/ou réglementaires afin de réaliser les évolutions nécessaires dans les applications informatiques développées ;
  • Assurer la maîtrise d’ouvrage déléguée des applicatifs informatiques des services judiciaires ;
  • Participer à la définition des référentiels, des schémas d’organisation et de fonctionnement et/ou normes de développement et d’intégration dans les applicatifs métiers, pour la signature électronique, la dématérialisation, les échanges inter applicatifs en lien avec les partenaires internes et externes des services judiciaires ;
  • Assurer les actions de formation et notamment la formation en ligne ; à ce titre, établir et maintenir le lien avec l’INFJ ;
  • Animer le réseau des responsables de la gestion informatique ;
  • Etre en charge de la communication relative aux systèmes d’information des services judiciaires, en lien avec le pôle communication (intranet, listes de discussion…) ;
  • Assurer les prestations d’assistance téléphonique de premier niveau pour les utilisateurs des applications suivies par les bureaux des applications informatiques pénales et civiles ;
  • Mettre en œuvre, administrer et maintenir les architectures matérielles et logicielles (systèmes et outils, serveurs d’application, frontaux de communication, outils et architectures de sécurité, logiciels de gestion de bases de données) ;
  • Participer à la coordination des interventions des partenaires techniques et financiers en matière de système d’information et le schéma directeur informatique ;
  • Mettre au point la documentation des processus de mise en œuvre, de mise à jour et d’exploitation des composants ;
  • Élaborer des modules d’enquêtes et de contrôle techniques et y former la DNAJ et l’ISJ.

Profil et qualifications :

  • Diplôme requis : diplôme universitaire en informatique de gestion, ingénieur en informatique, en administration de réseau, de niveau Master ;
  • Années d’expérience / expérience requise : minimum 5 ans ;
  • Connaissance avérée du monde juridique et/ou judiciaire ;
  • Compétences linguistiques : parfaite maîtrise du français parlé et écrit ; la connaissance de l’anglais serait un plus ;
  • Compétences informatiques : Active Directory et services associés, systèmes d’exploitation Windows / Linux Gestion d’infrastructures virtualisées VMWare et SAN Sécurité des données et des accès (antivirus, sauvegarde, firewall, VPN…), performance et métrologie, réseau TCP/IP (LAN, Wifi), administration des éléments actifs ;
  • Autres compétences : maintenance des matériels, logiciels et ressources techniques, bonne connaissance des évolutions fonctionnelles et techniques ; capacité à évaluer les risques SIC, à mettre en œuvre la charte informatique du SI, à rédiger des procédures et des modes opératoires ; aptitude à travailler en équipe, à gérer des projets techniques, à piloter des prestataires.

Composition du dossier de candidature :

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • Un CV détaillé et actualisé ;
  • Une lettre de motivation ;
  • Copies des diplômes certifiées conformes ;
  • Attestations pour les expériences professionnelles antérieures ;
  • Une liste des trois (3) personnes de référence avec leurs coordonnées (téléphone et adresse e-mail).

Tout dossier incomplet sera rejeté.

Dépôt de candidature :

Les dossiers devront être adressés avant le 27 janvier 2017 à l’administration du Mali Justice Projet (MJP) à l’adresse e-mail suivante : mali@checchiconsulting.com

About the Organization

Checchi and Company Consulting, Inc. (Checchi) has worked in international development for over 40 years. The company has operated in more than 140 countries, including a number of fragile states and post-conflict zones, and has implemented nearly 300 long-term contracts. Checchi’s principal areas of specialization include rule of law, anticorruption and monitoring and evaluation (M&E). Since launching one of the first international rule of law practices in the late 1980s, Checchi has provided technical assistance and training in the core areas of improving access to justice; court systems administration; legislative and policy reform; judicial training and legal education; public legal awareness; and security sector reform. The company has implemented a number of long- and short-term activities focused exclusively on anticorruption. In addition, many of Checchi’s rule of law projects have included significant anticorruption components and activities. Checchi’s M&E work encompasses projects in more than 50 countries and spans the spectrum of quantitative, qualitative, and mixed approaches to managing and evaluating performance.

People also viewed

See more