Spécialiste en Environnement ( Retainer )

  • Mid-level, Long-term consulting assignment
  • Posted on 18 April 2019

Job Description

1. Fonctions et Responsabilités

Sous la supervision du Chef du projet le.la spécialiste en environnement aura les attributions et responsabilités suivantes :

Etudes d’impact environnementales et sociales

  • Assurer le suivi des dossiers relatifs aux mesures environnementales et sociales ;
  • Préparer les termes de références et assurer le suivi de l’élaboration des études d’impact environnementales et sociales par les bureaux d’études et les consultations individuels des études
  • Faire la consolidation rapide et précise des informations contenues dans les EIES ainsi que les plans de gestion environnementale et sociale (PGES) ;
  • Examiner et valider les documents (rapports, correspondances, factures etc.) soumis parles prestataires et les partenaires de mise en œuvre des EIES, des PGES e des Plan de réinstallation leur approbation ;
  • Appuyer le commissions recensement dans l’élaboration des plans succinct de réinstallation ;
  • Appuyer dans la préparation des consultations publiques et élaboration de compte rendu des rencontres ;
  • Veiller à ce que l’indemnisation et la réhabilitation économique surviennent comme planifiées et élaboration un plan et des indicateurs de suivi et évaluation des compensations ;
  • Élaborer des fiches de projet d’atténuation des impacts négatifs des travaux et des mesures d’accompagnement et les soumettre à l’UNCP pour financement ;
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre des micro projets d’atténuation et de mesures d’accompagnement.
  • Contribuer au suivi de la stratégie d’inclusion sociale des couches vulnérables pour leur implication active aux activités du PGES ;
  • Participer à la rédaction des dossiers d’appels d’offres, et des termes de termes de référence des activités du volet environnemental et social ;
  • Préparer régulièrement les rapports du volet environnemental et social en suivant le calendrier du reporting pour revue par le spécialiste des questions environnementales et sociales ;
  • Suivre l’état d’avancement des contrats du volet environnemental et social, identifier les obstacles au progrès, et proposer des recommandations pour accélérer les activités ;
  • Fournir l’assistance appropriée aux commissions de recensement, aux commissions de réinstallation et aux comités de gestion des litiges.

Suivi et évaluation :

  • Surveiller la conformité des exigences administratives et procédures de l’UNOPS en entreprenant des vérifications périodiques des dossiers de projets, s’assurer que les documents requis sont disponibles et mis à jour ;
  • S’assurer que la base de données (Kits, supports pédagogiques, médiatiques, visibilité) sur les activités environnementales et sociales est mise à jour, consolidée et disponible ;
  • Préparer les rapports trimestriels sur l’état d’avancement des activités du volet environnement et social y compris les rapports des compensations ;
  • Gérer la documentation et l’archivage des dossiers relatifs à la mise en œuvre du volet Environnement et social ;
  • Suivi de l’avancement des activités et de l’impact des mesures environnementales sur les conditions de vie des populations concernées.

Renforcement des capacités:

  • Participer à l’animation des ateliers de renforcements des capacités des acteurs clés de la mise en œuvre des activités du PIP;
  • Former les entités partenaires du Projet à la bonne tenue des outils de collecte des données environnementales et sociales;
  • Vulgariser les instruments de sauvegarde environnementale et sociale notamment le PPA, PAR, le CGES, le CPPA, le CPR et sensibiliser les partenaires ainsi que les staffs du Projet sur les prescrits de ces derniers;
  • Veiller au respect et à l’application du mécanisme de gestion des plaintes dans la mise en œuvre des activités du projet.

2. Education

  • Une maitrise en sciences de l’environnement, en gestion des ressources naturelles, ou en sciences du développement communautaire ou disciplines similaires ;
  • Un diplôme en sciences de l’environnement, en gestion des ressources naturelles, ou en sciences du développement communautaire ou disciplines similaires avec deux ans d’expérience additionnelle sera considéré au lieu d’une maitrise

3. Expérience

  • Au moins 3 ans d’expérience de travail professionnel dans la conduite d’études d’évaluation et de gestion environnementale et sociale des projets/programmes divers, dont les projets communautaires ;
  • Expérience en infrastructure ou de programme de développement rural sera un avantage ;
  • Expérience de travail précédente avec les Nations Unies ou une organisation internationale sur les questions de gestion de l’environnement et de développement social serait un atout ;
  • Expérience dans le contrôle et suivi des contrats de services de gestion environnementale est un atout ;
  • Bonne connaissance des techniques de facilitation et de communication ;
  • Familiarisé(e) avec les textes juridiques nationaux et internationaux applicables en matière de sauvegarde environnementale ;
  • Familiarisé(e) avec les Politiques opérationnelles de la Banque mondiale en matière de sauvegarde environnementale et sociale, ainsi que des politiques en matière de sauvegarde environnementale et sociale des autres partenaires techniques et financiers.

4. Langues

  • Excellente maîtrise du français parlé et écrit est obligatoire ;
  • Connaissance de l’anglais est un atout.

About the Organization

La République centrafricaine (RCA) est un pays très fragile avec une histoire de conflits récurrents, la plus récente ayant eu lieu en 2013 entre plusieurs groupes armés. La violence qui a suivi la crise de 2013 a fortement endommagé les biens publics et les infrastructures, perturbé la prestation des services, affaibli davantage le tissu social et exacerbé la pauvreté et la vulnérabilité des populations aux chocs. En conséquence, environ un quart de la population était déplacé ou a dû fuir en tant que réfugié vers les pays voisins. Les déplacements forcés ont perturbé les moyens de subsistance, épuisé les biens des pauvres et mis une pression supplémentaire sur la prestation des services dans les zones de déplacement.

L'amélioration de la situation sécuritaire a suivi un retour volontaire des populations déplacées, principalement dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays. Environ 15 à 20% de la population déplacée est revenue spontanément. Toutefois, le retour des personnes déplacées dans les zones d'origine reste fragile et toujours dépend de la volatilité de la situation de sécurité. De ce point de vue, la réintégration des populations déplacées et la mise en place de filets de sécurité sociale est une priorité à court terme et essentielle à la stabilisation et à la revitalisation économique du pays.

À cette fin, après avoir supporté le gouvernement de la RCA dans la phase préparatoire d’un projet visant à appuyer les communautés affectées par le déplacement (PACAD), la Banque mondiale soutient cette fois-ci le gouvernement de la RCA dans la mise en œuvre de ce grand projet qui visera à appuyer l'accès aux services de base, aux infrastructures et aux filets de sécurité aux communautés affectées par le déplacement forcé.

Le projet comme décrit dans sa phase pilote sera principalement mis en œuvre dans quatre (4) villes de province et dans la Capitale, Bangui. Certaines activités seront réalisées dans la phase de mise en œuvre de ce grand projet soit, la construction/réhabilitation des infrastructures structurantes (routes, ponts, gare routière, hôpitaux…) et les infrastructures sociocommunautaires ( écoles, marché, centre de santé, forages et autres).

More information

UNOPS Jobs _ Vacancy - Spécialiste en Environnement ( Retainer Position ).pdf

Similar Jobs